Base de connaissances

Des sujets liés au brasage pour aider à l'apprentissage et à la compréhension des aspects techniques du brasage, pourquoi et comment il fonctionne, avec des conseils utiles et des petites astuces.

Formation sur site du personnel

Un programme pratique et personnalisable, avec des options qui répondent à vos besoins.

En savoir plus sur la formation

Diagramme des solutions de décapage

Les solutions de décapage recommandées ci-après peuvent être utilisées pour éliminer les zones d'oxydation qui n'étaient pas protégées par le flux au cours du processus de brasage. En général, elles devraient être utilisées après que les résidus de flux aient été retirés de l'assemblage brasé.

Application
Formulation
Commentaires
Elimination des oxydes sur le cuivre, laiton, bronze, nickel, argent et autres alliages contenant un fort pourcentage de cuivre.
10 à 25 % d'acide sulfurique chaud a été ajouté à 5-10 % dichromate de potassium Le décapage peut être fait en même temps que le flux est enlevé. Fonctionnera sur les aciers au carbone, mais si le décapant est contaminé par le cuivre, le cuivre se plaquera sur l'acier et devra être enlevé mécaniquement. Cette solution d'acide sulfurique éliminera le cuivre ou les taches d'oxydes cuivreux des alliages de cuivre. Il s'agit d'un décapant oxydant, il décolorera le métal d'apport d'argent, laissant un gris terne.
Elimination d'oxydes de fer et d'acier.
Une solution d'acide chlorhydrique à 50%, utilisée froide ou chaude, plus de l'acide dilué peut être utilisé (10 à 25 %) à des températures élevées (60-70 ° C /140-160° F.) Un mélange de 1 partie d'acide chlorhydrique pour 2 parties d'eau peut être utilisé pour le Monel et d'autres alliages à haute teneur en nickel. La solution décapante doit être chauffée à environ 80 ° C/180 °F. Un traitement mécanique mécanique est obligatoire pour les finitions brillantes. Une solution d'acide chloridrique ne donne pas un résultat brillant sur les métaux non ferreux.
Elimination des oxydes d'aciers inoxydables et d'alliages contenant du chrome.
20 % d'acide sulfurique, 20 % d'acide chlorhydrique, 60 % d'eau, utilisés à une température de 75-80 °C (170-180 °F). Le décapage est suivi directement d'une immersion dans un bain d'acide nitrique à 10 % et un rinçage à l'eau distillée.

20 % d'acide chlorhydrique, 10 % d'acide nitrique, 70 % d'eau, utilisés à environ 65 °C (150 °F). Cette solution décapante est plus agressive que le mélange sulfurique et chlorhydrique mentionné ci-dessus et attaquera chimiquement à la fois l'acier et le métal d'apport.

Note: Les décapages ci-dessus fonctionneront avec n'importes quels types de métaux d'apport en argent et aucune consigne spécifique n'est nécessaire pour les métaux d'apport individuels. Les metaux d'apport en cuivre phosphaté et en argent phosphaté sont différents et sont seulement utilisés sur le cuivre, sans flux. Dans ce cas, des scories de cuivre phosphaté forment de petites gouttes à la surface du métal. Prolonger le décapage à l'acide sulfurique supprimera ces scories, mais un décapage court dans 50% d'acide chlorhydrique pendant quelques minutes est encore plus efficace. Lorsque la brasure doit être plaquée ou étamée, l'enlèvement des scories est absolument essentiel. Un nettoyage mécanique final est donc conseillé pour le plaquage.

* Consultez votre fournisseur ou les contraintes environnementales locales en ce qui concerne l'entreposage correct des produits dans votre région.